photo photo photo photo
photo photo photo photo

Le village de Labeaume

Description 

Labellisé village de caractère en 1998, le village de Labeaume est à voir tout comme le reste de sa commune.

Le chef-lieu de la commune est un petit village, au bord de la rivière Beaume, entouré de falaises, de rochers ruiniformes, majestueux et tourmentés. Il est d’un pittoresque saisissant, où de vieilles demeures à arcades couvertes bordent des ruelles pavées et voûtées.

A travers les multiples rues du village, le promeneur peut arrêter son regard sur une fontaine, une ancienne échoppe, une ancienne forge, un moulin, une « grotte aux chèvres », une tourrasse mais aussi une maison haut perché où s’élevait jadis le château du village.

La grande place du Sablas offre aux touristes enchantés par ce site étonnant l’ombrage bienfaisant de ces platanes centenaires. Un curieux pont submersible traverse à proximité la rivière et relie la commune de Labeaume au village voisin d’Auriolles, par un chemin pédestre.

Territoire peuplé dès l’aube de la préhistoire (142 dolmens répertoriés à ce jour), on y trouve également des témoignages multiples d’époque antérieures avec notamment des emplacements de villas gallo-romaines connues dans plusieurs hameaux (Peyroche, Linsolas, Chapias, Champrenard…), « le rocher des curés » sur le site de Chapias, témoignages de deux abbés réfractaires à la Constitution civile du clergé pendant la Révolution. Le XIXe siècle a vu l’âge d’or de la sériciculture (vers à soie) avec la construction de magnaneries. La vigne, l’olivier, la figue et les carrières de pierre ont aussi favorisé la richesse de la commune.

A voir également au hameau de Chapias :

  • La chapelle Notre-Dame de la Délivrance et la tour de Chapias.

A découvrir sur la commune de Labeaume :

  • Le site de l’Abeille et sa nécropole préhistorique.
  • Les dolmens du Ranc de Figère, les défilés de Ruoms, la pile de la Bigournette, vestige d’un ancien pont suspendu.

Mais aussi, ses divers hameaux, ses croix de carrefours, ses jardins suspendus, ainsi que des abris de bergers et d’innombrables murs en pierres sèches.